Archives de catégorie Actualités

Les bons d’achat bricolés par Charles Dayot, pour nous c’est non !

Il faut faire plus et mieux pour les commerçants montois !

Voici pourquoi :

– Seul le périmètre du cœur de ville bénéficiera de cette opération. Qu’en est-il des autres quartiers de la ville? Ces commerçants ne méritent-ils pas aussi notre soutien ?? Il fallait élargir à tous les commerces de Mont-de-Marsan !

– M. Dayot, en ayant refusé de reporter ce sujet de quelques jours, nous empêche de proposer PLUS et MIEUX : l’élargissement du dispositif à toute la ville, la prolongation du stationnement gratuit, un meilleur accès au dispositif pour les personnes âgées en décrochage numérique, un plan de soutien aux professions libérales, TPE, PME et autres indépendants du territoire …

La justice sociale et l’équité entre commerçants ne sont pas des valeurs à brader !
même sous forme de bons d’achat !

Soutien aux commerçants : les bons d’achat bricolés par Dayot, c’est non !

Notre groupe a eu à se positionner sur la délibération numéro 32 présentée au conseil municipal du lundi 2 juin 2020.

Après lecture du document, il apparaît que les informations en notre possession, issues du rapport de présentation de la délibération, sont lacunaires et incomplètes.

Nous pouvons en retenir que :

1/ Cette opération est réalisée dans le cadre du programme Action Cœur de Ville et qu’elle est réservée au périmètre du cœur de ville exclusivement

2/ Les crédits utilisés sont ceux prévus pour les fêtes de la Madeleine et du festival Flamenco, à savoir 300 000 € selon la municipalité

3/ Un prestataire extérieur sera retenu pour gérer ces bons et les remboursements mais Monsieur Dayot n’a pas été en mesure de donner le nom de la société retenue

4/ Ce programme sera piloté par l’Office de Tourisme, du Commerce et de l’Artisanat

La philosophie qui se cache derrière l’opération est celle de “l’hélicoptère monnaie”, théorie débattue à l’échelon européen et qui a fait l’objet de publications notamment sur le blog de la revue Alternatives Economiques et dont la paternité est accordé à une phrase ironique de Milton Friedman, économiste. Cette théorie est défendue notamment au niveau européen mais elle a ses limites. Elle permet une relance par le pouvoir d’achat dans l’économie réelle et empêche donc la financiarisation des actifs via les entreprises dans le sens où le consommateur bénéficie directement de ces crédits ; c’est le point fort de ce genre d’actions. Mais le point faible réside dans le fait que cela ne permet pas de moduler les aides économiques en visant directement certains secteurs tels que les énergies renouvelables ou toute la filière environnementale.

Revenons à l’échelle montoise : les critiques formulées au niveau européen ont moins de sens sur un territoire municipal – quoique… Néanmoins beaucoup de questions que nous nous posons restent en suspens comme celle du périmètre des commerces concernés. Pourquoi rattacher cela au projet Action Cœur de Ville et donc limiter cette opération aux seuls commerces de l’hyper-centre ? Pourquoi ne pas limiter le recours aux bons d’achat à deux, voire trois achats par personne afin que plus de monde en bénéficie notamment les moins fortunés ? Enfin, la question des moyens financiers utilisés est importante également. 

Aussi, au niveau des critiques que l’on peut formuler, plusieurs griefs s’imposent-ils désormais :

1/ L’argent utilisé est donc celui initialement prévu pour le Festival Flamenco et les Fêtes de la Madeleine. Est-ce à dire qu’il n’y aura pas de plan de soutien pour les associations montoises ne bénéficiant pas des recettes des bodegas pour faire fonctionner leurs structures ?
Par ailleurs, le montant de 300 000 € est loin de la réalité. Nous avons donc demandé que nous soit communiqué le montant de l’enveloppe globale destinée aux fêtes de la Madeleine. Cette requête est restée sans réponse.

2/ Pourquoi seuls les commerces du cœur de ville sont concernés ? Est-ce à dire que les commerces situés à Saint Médard ou à Saint Jean d’Août par exemple ont été moins impactés par la crise sanitaire ?
Un plan plus global accordé sur un périmètre plus large aurait été plus ambitieux, il n’y a pas que le cœur de ville qui a souffert de la crise !

3/ De plus, l’absence de limitation à ce recours aux bons d’achat par foyer nous pose problème. Ce plan tel que présenté est inégalitaire socialement car, en l’absence de limitation et dans la mesure où l’enveloppe est bloquée à 300 000 €, le risque d’une surconsommation des ménages les plus fortunés est réel au détriment de foyers plus modestes. Les salariés ayant subi du chômage partiel ou ceux menacés aujourd’hui dans leur emploi ne doivent pas être lésés quant à l’accès à ces bons sous prétexte d’un pouvoir d’achat plus faible.

4/ Enfin, nous aurions souhaité adosser ce plan à une gratuité du stationnement pendant toute la durée de l’opération afin d’accroître l’attractivité du cœur de ville.

Nous avons proposé de reporter (seulement de quelques jours) le vote de cette délibération afin d’enrichir la proposition et de faire entendre nos propositions. Cela n’a pas été retenu.

C’est pourquoi nous avons d’abord demandé une suspension de séance puis décidé de voter contre cette délibération dans la mesure où :

> Tous les éléments ne nous avaient pas été communiqués en amont du conseil

> Nous n’avons eu aucune garantie sur un soutien aux associations montoises quant à une aide financière liée aux pertes de recettes à la suite de l’annulation des fêtes. Etant rappelé que l’enveloppe consommée pour les bons d’achat est celle destinée aux fêtes.

> Le périmètre du cœur de ville seul est trop restreint pour porter cette opération et ne tient pas compte des commerces situés hors zone cœur de ville

> Il n’y a pas de limitation de l’utilisation des bons. Dès lors, les ménages les plus modestes sont lésés

Nous aurions souhaité enrichir ce plan avec les propositions ci-dessus mais ce n’est pas possible dans la vision démocratique portée Monsieur Dayot qui préfère manier l’ironie plutôt que d’écouter et discuter de nos propositions concrètes. Nous regrettons que toute l’opposition n’ait pas eu autant de discernement.

Le plan tel que proposé est insuffisant et pas à la hauteur des enjeux.

La justice sociale et l’équité commerciale ne sont pas des valeurs à brader même sous forme de bons d’achat….

Installation du Conseil municipal

Retrouvez ci-dessous l’intégralité du texte lu par Jean-Baptiste Savary lors de l’installation du conseil municipal de Mont-de-Marsan. Texte lu au nom du groupe d’opposition, lors de l’installation du conseil municipal suite à l’élection de Charles Dayot en tant que Maire.

Il s’agit de rappeler que notre groupe restera fidèle en toutes circonstances à nos valeurs sociales, écologistes et humanistes.

Monsieur DAYOT,

Avant toute chose, nous tenons à vous féliciter et je tiens à vous féliciter pour votre élection au poste de premier magistrat de notre ville.

Cette élection, sans que nous en contestions la validité, doit être prise avec recul et hauteur tant le contexte sanitaire a éloigné des urnes de nombreux citoyens montois.
Ces considérations n’enlèvent rien au résultat mais cela doit faire partie de votre jugement dans la conduite des projets que vous mènerez.

Sachez que nous serons une opposition constructive, nous saurons être force de proposition et nous avons déjà eu l’occasion de le démontrer, au niveau de l’agglomération, dans le cadre de notre proposition de plan de soutien au tissu économique du territoire. Nous attendons toujours, d’ailleurs, un geste fort de votre part en direction des entrepreneurs, des indépendants, des TPE, PME et des professions libérales.

Nous avons l’impression que vous gérez cette crise en comptant les euros dans votre poche, en plus de compter ceux des administrés pour les masques, alors même que bien des territoires alentours ont fait l’effort, indispensable, de redonner à la puissance publique ses lettres de noblesse. Nous espérons nous tromper mais vos propos pendant la campagne électorale trahissent bien des choses, la puissance publique ne peut pas tout…. Certes, mais soyons tout de même à la hauteur au rendez-vous de l’histoire.

Nous saurons également nous opposer, fidèles à nos convictions sociales, écologiques et humanistes lorsque vous développerez des projets ou lorsque vous prendrez des décisions qui seront contraires à nos principes.

Nous sommes de ceux qui pensent que Mont-de-Marsan a besoin d’un souffle nouveau, d’un nouvel élan. Ce rebond, tant démographique qu’économique est nécessaire suite à l’échec de vos politiques depuis 12 ans déjà. Les chiffres parlent d’eux-mêmes mais je ne compte pas rejouer le match ce soir.

L’avenir est incertain et notre société sort fragilisée de la crise sanitaire. Mont de Marsan en sort également fragilisée car la ville était déjà moribonde avant cet épisode dramatique. Je ne souhaite pas que notre cœur de ville soit admis en réanimation mais je le sais malade. Malade du manque d’ambition, de hauteur de vue et de perspectives d’avenir.

Le manque de hauteur est ce qui vous a poussé à acheter des masques avec les deniers des montois, l’argent des impôts, pour mieux revendre ces protections, pourtant indispensables à toutes et tous, à une grande majorité de la population. Quand vous ne les avez pas vendus, vous avez donné des masques dont la qualité laisse à désirer et je pense ici aux masques en tissu distribués aux assistantes maternelles ces derniers jours.

Aussi, vous avez choisi de vendre les masques aux habitants quand il aurait fallu les distribuer gratuitement. Ce n’est pas de politique dont je parle ici, de clivage droite gauche ou autres considérations partisanes, je parle d’humanisme et d’empathie. J’espère que vous n’en êtes pas dénués.

Alors ce soir, pour marquer une fois de plus notre désaccord, nous avons symboliquement choisi de donner des masques à tous les conseillers municipaux réunis dans cette Auberge Landaise.

Monsieur DAYOT, sachez, en tout état de cause, que nous saurons soutenir les projets qui vont dans le sens du progrès écologique, social et économique lorsqu’ils tiennent compte des difficultés du territoire.

Sachez enfin que nous serons intransigeants sur le caractère humaniste et progressiste de vos politiques.

Mont-de-Marsan mérite le meilleur et nous saurons nous ériger en rempart lorsque vous ne serez pas à la hauteur.

Jean-Baptiste SAVARY

Revivez le meeting d’avant premier tour

Retrouver Jean-Baptiste Savary et toute l’équipe du Nouvel Elan Populaire en regardant cette vidéo tournée le 11 mars 2020 à l’Auberge Landaise.

Merci à Xavier Fortinon, Président du Département des Landes, et Boris Vallaud, Député des Landes, pour leurs interventions.

Prises de paroles :
Xavier Fortinon, 00:00:20
Boris Vallaud, 00:11:00
Jean-Baptiste Savary, 00:20:20

Journal de campagne n°4

Dernier journal de campagne avant le 1er tour des élections municipales.

Dans les prochains jours, vous allez choisir une équipe municipale composée de femmes et d’hommes qui œuvreront avec vous et pour vous pendant les six prochaines années.

L’enjeu est crucial pour notre ville et l’équipe du Nouvel Élan Populaire en est pleinement consciente.

Revoir le débat organisé le 4 mars par France 3 Aquitaine

Retrouvez le débat entre les 3 candidats aux élections municipales à Mont-de-Marsan. L’occasion ainsi donnée à Jean-Baptiste SAVARY, tête de liste pour le Nouvel Elan Populaire, de présenter une nouvelle fois le programme et démontrer la cohérence des propositions faites par la liste le Nouvel Elan Populaire.

Les Montoises et les Montois peuvent prétendre à un cadre de vie agréable, dynamique et nous pouvons relancer l’économie locale.

💻Retour sur le débat organisé par le Journal Sud-Ouest

De nombreuses thématiques abordées, des points de vue différents qui s’affrontent, le défaitisme de l’équipe sortante face à la volonté de permettre à nouveau à la commune de garantir aux Montoises et aux Montois un cadre de vie agréable, dynamique et de relancer l’économie locale.

🧐 Retrouvez le débat en intégralité ici et
les extraits des interventions de Jean-Baptiste Savary ci-dessous.

Toutes les interventions de Jean-Baptiste Savary par thématiques,

Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée

Retour sur la deuxième réunion publique de Jean-Baptiste Savary et l’équipe du Nouvel Élan Populaire, jeudi soir à la Maison des Associations de Saint Jean d’Août.

Toujours beaucoup de Montoises et de Montois pour découvrir en détail notre projet !

Merci à Romain Cazade pour sa présentation du dispositif expérimental “Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée”, qui fait partie du projet en matière de développement économique.

🖱 Retrouver la globalité de notre programme, ou notre programme point par point.

🗓 Prochain rendez-vous: jeudi 27 février à 19h, à la Salle du Petit Bonheur.

Vous souhaitez être informé à chaque nouvelle actualité et recevoir directement l’article sur votre messagerie ? Inscrivez-vous ici

🔎 Fibre optique à la loupe(r) !

Alors qu’il y a quelques semaines, Jean-Baptiste Savary s’est ému dans le Journal Sud-Ouest de l’absence de raccordement à la fibre optique d’une partie du territoire montois, Charles Dayot annonce dans son programme et dans les médias locaux (Sud-Ouest…) et institutionnels (m2m.ag) l’accélération du raccordement à la fibre optique du territoire de l’agglomération.

Réjouissons nous d’être en période électorale…

Cet intérêt soudain et bienvenu pour cet enjeu économique majeur ne saurait effacer des années d’inaction et le retard flagrant pris en la matière par la majorité sortante.

Ce n’est pas à un mois des élections municipales puis communautaires que la gestion des affaires publiques négligées pendant des années doit reprendre.

Les Montoises et les Montois ne sont pas dupes.

Face au bilan indigent de Charles Dayot, Jean-Baptiste Savary et le Nouvel Elan Populaire ont un programme ambitieux, réaliste et s’engagent à le mettre en oeuvre tout au long de leur mandat.

► Retrouvez dans les prochains jours dans vos boîtes aux lettres le journal n°3 de présentation du programme ou consultez-le en cliquant ici

Vous souhaitez être informé à chaque nouvelle actualité et recevoir directement l’article sur votre messagerie ? Inscrivez-vous ici

Journal de campagne n°3 : le programme point par point !


Dans ce 3e journal de campagne, retrouvez le programme du Nouvel Elan Populaire. Halle des Initiatives, Territoire Zéro Chômeur, Pôle pluridisciplinaire de santé… découvrez les projets structurants proposés par le rassemblement de la gauche aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020.

Vous souhaitez être informé à chaque nouvelle actualité et recevoir directement l’article sur votre messagerie ? Inscrivez-vous ici

Exemple de végétalisation de la place de la Mairie