Développement économique

Le Nouvel Élan Populaire constate que le cœur de ville poursuit sa constante perte de vitesse. De nouvelles boutiques ont fermé ces derniers mois et des enseignes continuent de délocaliser leurs activités au Grand Moun (Sephora, la Mie Câline ou encore SFR prochainement). Le taux de vacance commerciale dépasse les 20% alors qu’il était de 9% en 2008.

La situation du cœur de ville est donc très préoccupante. Les Nouvelles Galeries ont fermé depuis 10 ans maintenant et les Halles voient les commerçants partir les uns après les autres. Dans cet établissement apprécié des Montoises et des Montois, il ne reste aujourd’hui plus que le cafetier et le boulanger.

De nouvelles boutiques ont fermé ces derniers mois et des enseignes continuent de délocaliser leurs activités…

A ce jour, la ville tente de maintenir les Halles ouvertes même avec un minimum de commerçants. Cela provient du fait que le bail emphytéotique signé entre la municipalité et le groupement Biltoki – Jacquemain dure 54 ans. Il s’agit-là d’un chèque en blanc sans garanties pour la puissance publique.

Pour les Nouvelles Galeries, un appel à projets a été lancé et plusieurs groupements ont répondu mais le manque d’initiative et d’ambition du projet porté par la municipalité est flagrant. 

Ce constat posé, nous avons réfléchi à des solutions réalisables. 

En ce qui concerne les Nouvelles Galeries, notre projet est global et comporte trois parties : d’une part, étant donné le foncier disponible, une partie des lieux sera dédiée à la création de logements. Cela est indispensable étant donné la carence d’habitats qualitatifs en cœur de ville. 

Sur un second volet du projet, une halle des initiatives verra le jour. Cette partie du projet, dont l’entrée sera tournée vers le carrefour des quatre cantons, sera un lieu d’échange, de rencontre dédié au monde associatif et à l’économie sociale et solidaire. Des expositions temporaires, des débats ou un café associatif pourront être installés afin de faire vivre des initiatives pour le territoire.

Enfin, en lien avec la partie éducation, nous avons l’ambition de développer un lieu de formation qualifiante, comprenant notamment une filière consacrée à l’ingénierie environnementale. Cette formation sera tournée vers les filières landaises existantes comme l’agriculture. Le défi écologique nous oblige à anticiper demain. 

Il faut également offrir aux jeunes montois la possibilité de se former sur leur territoire et permettre à des jeunes d’autres villes de venir s’y installer durablement.

Concernant les Halles, il faudra rediscuter le cadre juridique actuel pour permettre à la Commune de disposer à nouveau de ce lieu et de le valoriser.

Permettre à la Commune de disposer à nouveau de ce lieu et de le valoriser


Quoiqu’il en soit, afin de redynamiser cet établissement, le Nouvel Élan Populaire proposera l’installation d’un espace commercial dédié aux produits locaux, en circuit court et bio. Ce projet est pensé pour des acteurs de l’insertion, des associations et des porteurs de projets privés. 

Un guichet unique de conseils en matière de développement durable, de rénovation énergétique et thermique de l’habitat sera installé aux Halles. Cela permettra de conseiller les particuliers et les entreprises sur l’accès aux dispositifs d’aides publiques nationales et locales.

Sur la thématique du développement économique, il faut également encourager et mieux accompagner les commerces nouveaux et atypiques qui s’installent en ville (alimentation écologique, jeux pour enfants, jeux de société….) via l’Office de Tourisme du Commerce et de l’Artisanat et via la création d’une véritable pépinière d’entreprise.

La gratuité des transports sera mise en place afin de favoriser la mobilité et faciliter les déplacements au sein de la ville et de l’agglomération. Cela ira de pair avec une redéfinition du plan de déplacement urbain. Partout où cette initiative a été mise en œuvre, cela a généré des effets positifs en termes de fréquentation du transport public. Cette gratuité sera un atout pour le cœur de ville dans un objectif de hausse de la fréquentation de ce dernier et permettra une réduction des émissions carbones liées aux déplacements.

Mont-de-Marsan possède un des plus vastes centres d’entraînement français à l’Hippodrome des Grands Pins. Cet outil n’est pas suffisamment mis en valeur aujourd’hui. C’est pourquoi, un plan de développement pluriannuel sera étudié avec les professionnels du secteur pour favoriser l’installation de nouveaux entraineurs compte tenu des atouts du site montois. 

Enfin, et c’est un défi de taille, nous lancerons l’expérimentation territoire zéro chômeur de longue durée. Cette expérimentation permettra d’associer tous les acteurs de l’insertion professionnelle sur le territoire et aura pour objectif de réduire le taux de chômage à Mont-de-Marsan afin de permettre à tous, et notamment aux personnes les plus éloignées de l’emploi, de retrouver leur place dans la société. Cette expérimentation existe dans plusieurs territoires et les résultats sont présents. Ce sera l’un des axes majeurs de notre politique.

Nous voulons

1 – Développer une pépinière d’entreprises et accompagner l’installation de nouveaux commerces.

2 – Amplifier le développement de la fibre sur le territoire.

3 – Installer un magasin de producteurs dédié aux circuits courts et à l’alimentation bio ou sous signe officiel de qualité aux Halles en associant les acteurs publics et privé du territoire 

4 – Créer un guichet unique de conseils en matière de développement durable, de rénovation énergétique et thermique

5 – Créer une halle des initiatives dans les Nouvelles Galeries et permettre la création de logements.

6 – Développer des filières de formations qualifiantes dont une filière en ingénierie climatique

7 – Instaurer la gratuité des transports sur l’agglomération.

8 – Lancer l’expérimentation Territoire Zéro Chômeur de longue durée pour réinsérer dans l’emploi les publics les plus fragiles.

9 – Mise en place d’un plan pluriannuel d’investissement à l’Hippodrome des Grands Pins