Archive de l’étiquette ateliers participatifs

Des Ateliers participatifs aux commissions de travail

Durant les mois de novembre et décembre, le Nouvel Élan Populaire a écouté et échangé avec les Montoises et Montois. Des temps essentiels pour préciser les grandes lignes de son programme.

Menés par les différents représentants du rassemblement du Nouvel Élan Populaire, les ateliers ont permis à la cinquantaine de Montois présents d’exprimer leurs attentes dans les domaines proposés. Au terme de son atelier sur le cœur de ville, Alain Baché du Parti Communiste Français a pu exprimer sa « satisfaction de la participation et des nombreuses propositions et réflexions sur ce que devrait être le Mont-de-Marsan de demain avec, entre autres, l’obligation de lutter contre la désertification du territoire qui est constatée aujourd’hui. » De l’écologie à la démocratie participative en passant par l’épanouissement à tous les âges de la vie, les autres thématiques principales de la vie de la cité ont aussi pu être discutées dans le cadre de ces rencontres. «  Notre but était de recenser les retours d’expérience des habitants de Mont-de-Marsan sur ces problématiques pour alimenter ce qui préfigurera notre programme », précise Jean-Baptiste Savary, secrétaire de la section du Marsan pour le Parti Socialiste, en conclusion de cette séquence d’ateliers grand public.

Les résultats de ces débats ont ainsi pu servir de base de réflexion aux commissions de travail mises en place en décembre concernant la santé, l’urbanisme, l’environnement, le développement économique, l’éducation, la jeunesse et la culture.

La représentante du Parti de Gauche, Céline Piot, souligne l’intérêt du processus mené ces dernières semaines par le Nouvel Élan Populaire : « La démocratie participative est essentielle aujourd’hui. Les habitants qui nous ont rejoints dans cette démarche menée depuis le début du mois de novembre ont montré leur envie d’interroger les élus et futurs élus sur le fonctionnement de la commune. Nous sommes ravis de ces échanges constructifs. »

Au sortir de ces débats, un constat s’est largement imposé : les problématiques rencontrées sur Mont-de-Marsan n’ont pas été prises en charge par la municipalité actuelle. Il faut aujourd’hui des solutions concrètes qui pourront être mises en œuvre rapidement au bénéfice de Mont-de-Marsan et de ses habitants et c’est ce travail de co-construction qui en a validé les bases.